samedi 27 août 2016

Les Pêcheurs de Coquillages de Rosamunde Pilcher

Titre : Les Pêcheurs de Coquillages 
Auteur : Rosamunde Pilcher
Editeur : Belfond
Résumé :

Les Pêcheurs de Coquillages est un tableau de Lawrence Stern, peintre célèbre de l'époque victorienne. Sa fille Pénélope Keeling en a hérité.

Au fur et à mesure que la cote de Lawrence Stern monte, le tableau va susciter la convoitise de ses trois enfants Nancy, Olivia et Noël. Au crépuscule de sa vie, Pénélope va remonter le temps vers son enfance dans les Cornouailles à l'époque où le tableau a été peint. Nous irons à la découverte de son premier mari, ferons la découverte des parents de Pénélope, de son grand amour Richard Lomax.

Scène de plagePénélope découvre au fil des visites de ses enfants la vraie nature de leurs caractères. Finalement, elle devient plus proche d'étrangers qui croisent sa route que des membres de sa propre famille.

Le dénouement que je vous laisse découvrir est assez inattendu.


L'auteur signe un roman agréable à lire, bien que parfois un peu mélodramatique. Le livre est découpé en chapitres, chacun consacré à un personnage. Une technique intéressante qui ne nuit nullement à la qualité du récit  avec de nombreux flash-back. Le style est alerte avec de splendides descriptions des paysages anglais.

L'étude des caractères des personnages est précise. Les personnages sont tranchés: les bons très bons et très gentils;  les méchants très méchants et forts bêtes. Ce manichéisme est parfois un peu agaçant.

Une belle histoire pour les amateurs de sagas familiales. Esprits trop cartésiens s'abstenir.

L'auteur:

 Rosamünde Scott est née et est élevée en Cornouailles.

Après un enseignement privé elle suivra des études de secrétariat .

Au début de la seconde guerre mondiale, elle arrêtera ses études pour intégrer le corps des auxiliaires féminines de la Royale Navy. Elle sera affectée à Ceylan. C'est là qu'elle écrira sa première nouvelle.

De 1949 à 1955, elle écrit sous pseudonyme Jane Fraser 10 nouvelles. C'est à partir de 1956, que sous son vrai nom elle commencera à écrire des romans.

La consécration viendra sur le tard avec la publication en 1987  Des pêcheurs de coquillages.

Retour vers la liste des titres par ordre alphabétique

Retour vers la liste par auteurs 

vendredi 19 août 2016

Sans Sang de Alessandro Baricco

Titre : Sans Sang
Auteur : Alessandro Baricco
Éditeur : Albin Michel
Résumé :
Quelque part en Espagne durant la guerre se déroule un règlement de compte. Trois hommes exécutent un médecin du camp adverse sans procès ni même discussion. Le drame se déroule devant le fils de la victime qui tente de s'interposer. Dans l'échauffourée, il est aussi abattu.

Couverture du livreLa fille de l'homme, elle, est bien cachée. Les exécuteurs en partant mettent le feu à la maison.

Comment évolueront les protagonistes du récit? Se reverront-ils, évoqueront-ils le drame?

Le livre décrit l'homme dans ce qu'il a de plus répugnant, le médecin tortionnaire qui est, en même temps,
un père merveilleux pour ses enfants. 

Tout l'art de Baricco est d'aborder les thèmes de la guerre , de la violence et de la loi du talion. L'auteur décrit avec profondeur et sensibilité, les sentiments  du remords, de la vengeance, de la résiliance, de l'oubli et du souvenir.

Le style est vif et imagé, avec des phrases courtes et des dialogues rapides entrecoupés de silence. Le roman est traité comme une nouvelle à l'exception de l'unité de temps. Baricco est un maître de l'évocation qui fait naître l'émotion. Ce récit court et subtil se lit en quelques heures et porte le lecteur à la réflexion.

Il s'agit du premier roman de Baricco que je lis mais ce ne sera certainement pas le dernier.

L'auteur:

Alessandro Baricco est né le 28 janvier 1958 à Turin. Ecrivain, musicologue et homme de théâtre italien contemporain. Ses romans ont été traduits dans de nombreuses langues. Après des études de philosophie et de musique, Alessandro Baricco s'oriente vers le monde des médias en devenant tout d'abord rédacteur dans une agence de publicité, puis journaliste et critique pour des magazines italiens. C'est grâce aux émissions télévisées qu'il acquiert une réelle notoriété dans son pays. Il réussit alors le pari fou de rendre la critique littéraire accessible et de réhabiliter la culture dans les habitudes populaires.

En 1991, il publie, à 33 ans, son premier roman Châteaux de la colère, pour lequel il obtient, en France, le Prix Médicis étranger en 1995.

En 1997 paraît Soie, un roman au style épuré et qui, par sa brièveté, fait étrangement penser à l'art des haïkus japonais. Dès sa sortie, Soie se propulse au sommet des ventes de livres. Suivent ensuite les très salués Océan, Mer (1998) et Novecento : pianiste (1997). Les textes de Baricco sont emprunts de poésie. Il y règne une atmosphère énigmatique et étonnante. Les phrases y sont brillamment ciselées et les images, véritablement saisissantes. En 2000, Alessandro Baricco orchestre la mise en scène de Novecento qui devient La légende du pianiste sur l'océan, film de Giuseppe Tornatore.

En 2015 paraît son livre Une certaine vision du monde. Cinquante livres que j'ai lus et aimés (2002-2012).

Retour vers la liste des titres par ordre alphabétique

Retour vers la liste par auteurs 

mardi 16 août 2016

Maestra de L. S. Hilton

Titre : Maestra
Auteur : L. S. Hilton
Éditeur : Robert Laffont

Judith Rashleigh est assistante le jour dans une grande maison de vente aux enchères d'objet d'art de Londres. La nuit, elle travaille comme hôtesse d'accueil dans un bar à champagne.

Déchirure dans un papier rougeQuand elle subodore une escroquerie montée par son patron pour vendre un faux tableau de maître, elle tente de dévoiler la supercherie et perd son travail.

Elle part alors sur la Côte d'Azur et la Riviera où l'occasion de se venger de son ancien patron lui est offerte.

La suite du récit est une cavale avec une intrigue de deuxième zone émaillée de scènes de sexe aussi improbables que de mauvais goût. L'amour s'apparente à de la gymnastique. Amateurs d'érotisme, de
tendresse ou d'humour, passez votre chemin car vous risquez d'être déçus

Malgré la quatrième de couverture racoleuse qui fait allusion à Millenium, il faut bien reconnaître que tout le monde ne peut prétendre arriver au niveau de Stieg Larson.

En plus l'auteur nous promet deux épisodes supplémentaires.

À éviter à tout prix car ce roman est vulgaire, avec une intrigue débile et mal écrit.

Retour vers la liste des titres par ordre alphabétique

Retour vers la liste par auteurs 

mardi 9 août 2016

Le Dernier Juré de John Grisham

Titre : Le Dernier Juré
Auteur : John Grisham
Editeur : Robert Laffont
Résumé:
L'histoire se déroule au Mississippi dans les années 70. Les Etats-Unis sont en plein débat sur les droits civique et dans le Sud, la ségrégation  entre blancs et noirs est encore très forte.

Table de conférence avec sièges videsWillie Traynor arrive dans la petite ville Clanton comme journaliste stagiaire au Ford County Times
journal à la dérive dirigé par un vieillard qui n'a plus toute sa tête. A l'occasion de la faillite, Willie Traynor reprend le journal pour une bouchée de pain et ne ménage pas ses efforts pour développer le journal et se faire accepter dans cette petite ville de province.

Il maintient les acquis du journal et le positionne sur les nouvelles locales qu'il relate au mieux avec un maximum de détails, d'interviews et de témoignages. Ses efforts paient et, petit à petit, le tirage et le nombre d'abonnements augmente.

A ce moment, une jolie veuve, Rhoda Kassellaw est assassinée sauvagement. Le meurtrier est facilement identifié. Il s'agit de Danny Padgit, un fils d'une famille mafieuse de la région qui est protégée par le sherriff à sa solde.

Padgit est arrêté et le procès a lieu dans la ville de Clanton. Le journal prend fait et cause contre l'assassin et la tension monte durant le procès et dans la ville.

La famille parviendra-t-elle à étouffer l'affaire? Finallement, Padgit est condamné mais avant de quitter le tribunal, il jure de tuer tous les jurés qui l'ont condamné.

Le grand mérite de l'auteur est d'expliquer simplement toutes les arcanes de la justice américaine si différente de la notre. Il décortique aussi avec brio la vie d'une petite ville américaine, ses rouages administratifs, ses mandats électifs et ses petites et grandes compromissions.

L'atmosphère lourde entre communautés noire et blanche est aussi admirablement décrite.

Comme d'habitude , John Grisham, dans son style précis et agréable, nous plonge dans un microcosme américain à une époque pas si lointaine, en pleine guerre du Vietnam.


Autres livres de John Grisham:

L'Allée du Sycomore
L'Insoumis 
Le Maître du Jeu

L'auteur:

Américain, John Grisham est né en 1955 dans l'Arkansas. Il exerce pendant dix ans la profession d'avocat, tout en écrivant des romans à ses heures perdues. Il publie en 1989 son premier roman, Non coupable, mais c'est en 1991, avec La firme, qu'il rencontre le succès. Depuis, L'affaire Pélican (1992), Le couloir de la mort (1994), L'idéaliste (1990), Le maître du jeu (1996) et L'associé (1999) ont contribué à en faire la figure de proue du "legal thriller". Mettant à profit son expérience du barreau, il nous dévoile les rouages du monde judiciaire, et aborde par ce biais les problèmes de fond de la société américaine. Aux Etats-Unis, où il représente un véritable phénomène éditorial, la vente de ses livres se compte en millions d'exemplaires et ses droits d'adaptation font l'objet d'enchères faramineuses auprès des producteurs de cinéma (La firmeL'affaire Pélican). John Grisham est l'un des auteurs les plus lus dans le monde.

Retour vers la liste par ordre alphabétique

Retour vers la liste par auteurs

lundi 1 août 2016

La Délicatesse de David Foenkinos

Titre: La Délicatesse
Auteur: Davis Foenkinos
Editeur: Gallimard
Résumé:
Nathalie Portman mène une vie heureuse. Elle a un mari, François, qui la comble et un métier passionnant. Elle sent bien que son patron la favorise, avec sans doute une idée derrière la tête mais elle parvient à maintenir les distances raisonnables.

Photo de jeune femme avec homme en arrière planAprès sept ans de mariage son mari se tue dans un banal accident de la circulation. La vie se complique pour Nathalie qui perd ses repères dans l'existence, son envie de vivre. Elle se sent incapable d'encore aimer. Tout lui rappelle François et la futilité de l'existence. On prend conscience du bonheur quand celui-ci disparaît.

Après plusieurs mois d'absence au bureau, elle reprend le travail. Son patron très compréhensif pour sa situation dans un premier temps devient plus pressant.  C'est à ce moment qu'apparaît Markus, un Suédois aussi laid que timide qui, par un concours de circonstances que je vous laisse découvrir va s'éprendre de Nathalie.

L'histoire racontée par David Foehnkinos est simple et classique. Son grand art est de la raconter par petites touches délicates au sein de chapitres courts en décrivant les intentions et réflexions  personnelles de chacun. Le tout est entrecoupé de digressions courtes et humoristiques. La connaissance de la langue de Foehnkinos fait le reste.

Je vous recommande très chaudement ce roman que j'avais beaucoup apprécié à sa sortie en 2009 et que je viens de relire avec un plaisir toujours aussi grand.

Autre livre de David Foenkinos

Le Mystère Henri Pick

L'auteur:

David Foenkinos est né à Paris en 1974. A l'âge de 16 ans il est atteint d'une maladie de la plèvre et se fait hospitaliser deux mois. Il lit alors énormément et joue de la guitare.

Il étudie les lettres à la Sorbonne, devient professeur de guitare. Après avoir exercé le métier d'attaché de presse dans l'édition, il parvient à faire publier Inversion de l'idiotie, son premier roman, en 2002 chez Gallimard. Il obtient le prix Roger-Nimier pour Le Potentiel érotique de ma femme paru en 2004. La Délicatesse, 2009, lui apporte la consécration.

Il adapte le roman au cinéma avec son frère Stéphane en 2011, année où il publie Les Souvenirs , son livre le plus autobiographique, Ce roman est adapté en 2013 au cinéma par le réalisateur Jean-Pierre Rouve avec Michel Blanc, Chantal Lauby, Mathieu Spinosi, Annie Cordy et Audrey Lamy. En 2014, il publie Charlotte l'histoire vraie d'une artiste-peintre juive déportée à Auschwitz, dont les oeuvres sont exposées au Musée juif d'Amsterdam.